Adams Tidjani

Adams Tidjani

Expert gestion des dechets au Sénégal

Pr Adams TIDJANI – Ph D. en Physique Nucléaire et Ph D. en Photochimie des Polymères – est un acteur  engagé pour la protection de notre planète, la seule maison que nous partageons tous. Il est le fondateur et  rédacteur en chef de la revue ‘VIE’, premier magazine d’Afrique de l’Ouest dédié aux problématiques  environnementales.

Pr TIDJANI, Chevalier de l’Ordre National du Lion du Sénégal, est membre de l’American Physical Society  (APS), de l’American Chemical Society (ACS), de l’International Radiation Physics Society (I.R.P.S.) et du  Groupe Recherche Environnement Presse (GREP).

A ce jour, Pr TIDJANI, référencé dans le ‘Who’s Who’, est crédité d’une quarantaine de publications dans les  revues internationales (http://www.researchgate.net/profile/Adams_Tidjani/), a participé à une trentaine de  conférences et colloques à travers le monde et a rédigé, dans la presse locale, de nombreux articles de  vulgarisation scientifique et de réflexion sur l’enseignement supérieur et la recherche.

Après avoir obtenu son baccalauréat à Dakar, Pr TIDJANI suit des études de chimie-physique à l’Université de  Dakar jusqu’à l’obtention de sa maîtrise en physique appliquée. Il ira continuer ses études à l’Université de  Clermont-Ferrand (France) pour soutenir en 1984 une thèse de 3ème cycle en physique nucléaire appliquée à la  géophysique. Il est recruté la même année à l’Université de Dakar comme assistant.

En 1986, Pr TIDJANI effectue un post-doc de 10 mois à l’Institut ‘Di Polimeri’ à Naples en Italie pour y mener  des recherches sur les matériaux polymériques. En 1989, il est inscrit sur la liste d’aptitude aux fonctions de  Maître-Assistant par le Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES). Cette même  année, il retourne à l’Université de Clermont-Ferrand pour préparer sa thèse d’Etat sur la physico-chimie des  polymères, thèse qu’il soutiendra en 1992 à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

En 1993, il est promu Maître de Conférence par le CAMES et, dans sa lancée, se rend à Tsukuba au Japon  pour effectuer un post-doc de 10 mois dans le prestigieux programme japonais JISTEC-STA. Il y mène des  travaux de recherche sur le vieillissement des polymères.

Compte tenu de la pollution grandissante de notre environnement par les plastiques, Pr TIDJANI s’est rendu  pendant une année (en 1996) à l’Université Libre de Bruxelles – dans le cadre du programme des bourses  d’excellence de l’AUF/AUPELF – pour mener des recherches sur la biodégradation des polymères.

En 1997, il est inscrit sur la liste d’aptitude aux fonctions de professeur par le CAMES. En 1999, il se rend en  tant que ‘Fullbrighter’ à l’université de Marquette (Wisconsin, USA) pour une période de 12 mois. Il y mènera  des recherches sur les nanocomposites qui sont des matériaux nouveaux fabriqués à base de polymères et  d’argile. En 2000, il sera embauché en tant que Professeur au BAM à Berlin (Allemagne) qui est l’équivalent du  CNRS (Centre National de Recherche Scientifique en France) où il continuera ses recherches sur les  nanocomposites.

En 2001, il fait le choix de rentrer au Sénégal pour approfondir ses recherches sur les nanocomposites avec le  soutien de la fondation Volkswagen.

En 2003, devant l’urgence des défis environnementaux qui guettent notre continent, le Pr TIDJANI met en  place un Master Professionnel en Environnement (MPE, www.crefast.ucad.sn/mpe) à la Faculté des Sciences et  Techniques de l’UCAD. Le MPE forme des responsables d’entreprises en Qualité-Sécurité-Environnement.  Dans le souci de promouvoir l’information environnementale, Pr TIDJANI a lancé en 2007 un magazine sur  l’environnement dénommé ‘Vert-Information Environnementale’ (VIE, www.environnement-afrique.com).  Il crée également l’Association de Lutte pour la Préservation de l’Environnement (ALPE).

En décembre 2013, en collaboration avec des scientifiques et professionnels de l’environnement, le Pr TIDJANI met en place le 1er Institut spécialisé en sciences de l’environnement et de la métrologie (sciences des  mesures) en Afrique de l’Ouest. Cet Institut (http://www.imem-senegal.com) propose des programmes de  formation initiale et continue aux métiers émergents de l’économie verte pour un développement durable du  continent africain. Dans le cadre de ses activités de recherche, Pr TIDJANI privilégie la recherche-action  innovante qui débouche sur la création de PME/PMI,génératrices d’emplois pour la jeunesse africaine. C’est  ainsi que depuis quelques mois, il mène un projet de recherche sur la valorisation des résidus agricoles par la  nanotechnologie, projet financé par l’UEMOA.